La médecine comportementale sous les projecteurs pour son rôle en prévention des maladies chroniques

Deux membres de l’IBTN deviennent titulaires de deux chaires de recherche au Canada

Deux des co-responsables de l’IBTN, Dre Kim Lavoie et Dr Simon Bacon

En décembre dernier, à Montréal, Canada, l’Université du Québec à Montréal (UQAM) a ajouté 4 nouvelles Chaires stratégiques à ses 11 Chaires existantes. Conçues pour soutenir le développement de la recherche dans des domaines émergents, interdisciplinaires et novateurs, l’une de ces Chaires portera sur la médecine comportementale et a été attribuée à Dre Kim Lavoie, l’une des co-responsables de l’IBTN.

En tant que titulaire de la nouvelle Chaire stratégique de l’UQAM en médecine comportementale, Dre Lavoie vise à mieux comprendre les facteurs comportementaux et psychologiques qui influencent les maladies chroniques et à développer des stratégies de prévention, d’intervention et de formation dans le domaine de la recherche biocomportementale. Dre Lavoie est d’autant plus prête à relever ces défis que ses travaux actuels et passés dans le champ de la médecine comportementale ont visé ces mêmes objectifs. Dre Lavoie se mérite cette distinction grâce au potentiel novateur de ses travaux, à ses liens étroits avec des collaborateurs internes et externes, à l’impact scientifique, social et culturel de ses travaux, ainsi qu’à son travail de supervision auprès d’étudiants visant leur intégration dans le champ de recherche.

Dre Lavoie se réjouit de cette opportunité pour continuer à faire la promotion du vaste potentiel de ce champ médical pour aborder l’un des plus importants défis mondiaux en santé, soit les maladies chroniques. Les maladies chroniques sont responsables du plus grand nombre de décès parmi la population mondiale (14 millions de décès par année) et incluent les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires et l’obésité, en plus d’impliquer des facteurs de risque communs, tels que le tabagisme, la mauvaise alimentation et le mode de vie sédentaire. Les recherches de Dre Lavoie portent également sur un autre facteur de risque important, soit la non observance du traitement par les patients, et elle a démontré que l’observance pouvait être mieux gérée par de meilleures interventions axées sur les patients et par la formation des professionnels de la santé en communication motivationnelle.

En tant que codirectrice du Centre de médecine comportementale de Montréal (CMCM), Dre Lavoie utilisera cette nouvelle opportunité pour élargir la portée des recherches dans ce champ important, parallèlement aux travaux de l’IBTN et du CMCM, ainsi qu’à ceux de son plus proche collaborateur, Dr Simon Bacon, également codirecteur du CMCM et co-responsable de l’IBTN, qui s’est récemment vu octroyé une Chaire de mentorat en essais cliniques novateurs de la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

La Chaire des IRSC de Dr Bacon, d’une durée de cinq ans, implique une série de nouvelles initiatives qui s’inscrivent dans la volonté croissante d’améliorer les essais dans le domaine des sciences comportementales. Grâce à cette Chaire, Dr Bacon pilotera la formation d’environ 150 étudiants et nouveaux chercheurs dans le but d’améliorer la conception des études. Cette initiative sera menée en collaboration avec des experts internationaux, des patients, des professionnels de la santé, des décideurs politiques, ainsi que des organismes locaux (Université Concordia, CIUSSS-NIM), provinciaux (Unité de soutien de la SRAP Québec, Réseau de recherche sur la santé cardiométabolique, le diabète et l’obésité), nationaux (Diabète Canada, Hypertension Canada) et internationaux (International Behavioural Trials Network, Plateforme CEPS). Elle offrira également des bourses d’études à près de 20 étudiants des cycles supérieurs et chercheurs postdoctoraux, fournira un financement pilote direct pour le lancement de projets novateurs, développera un programme d’échange international pour favoriser la multidisciplinarité, et créera des opportunités de renforcement des capacités à long terme. Cette initiative prévoit également l’organisation d’écoles d’été annuelles qui permettront à des étudiants et à des chercheurs d’apprendre, de réseauter, de partager, de travailler en équipe et de créer des liens de collaboration étroits à travers le monde.

La Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) des IRSC a pour objectif de promouvoir des soins de santé fondés sur des données probantes en instaurant des approches diagnostiques et thérapeutiques novatrices sur le lieu des soins. Elle vise à améliorer la qualité, la transparence et l’accessibilité en matière de soins de santé. Elle est fondée sur le principe qu’un continuum de recherche devrait mobiliser les patients en tant que partenaires, être axé sur les priorités établies par les patients et améliorer les résultats pour les patients. Les Chaires et les subventions de la SRAP visent à développer les compétences, à établir des réseaux collaboratifs et des unités de soutien, ainsi qu’à améliorer la compétitivité dans la conduite d’essais cliniques.

À la lumière des coûts financiers et humains élevés des maladies chroniques au sein de la population mondiale, Dr Bacon est heureux de constater l’importance grandissante que prend ce champ de recherche, tant à l’université qu’aux niveaux national et international. Les travaux de Dr Bacon sont depuis longtemps axés sur l’accroissement de la visibilité et de l’impact des sciences comportementales au sein de la recherche en sciences de la santé, en faisant notamment la promotion de la collaboration entre chercheurs et en améliorant la qualité des essais comportementaux pour renforcer l’impact de leurs résultats. Les initiatives récentes de Dr Bacon, notamment la création de l’IBTN, ont visé à établir des meilleures pratiques et à formaliser des normes dans le but de promouvoir et d’optimiser les avancées de la recherche comportementale en santé afin de réduire les coûts élevés des maladies chroniques parmi les populations humaines.

Dre Lavoie et Dr Bacon sont en excellente position pour renforcer leur impact dans le domaine de la recherche en changement comportemental au cours des prochaines années. Ils se réjouissent d’être en mesure de renforcer les liens entre les chercheurs en changement comportemental à travers le monde afin d’optimiser les résultats et de renforcer les capacités du champ de recherche pour la prochaine génération de chercheurs.

——–

Dre Lavoie est professeure au département de psychologie de l’UQAM, professeure adjointe à l’Université de Montréal, présidente de la section de psychologie de la santé et de médecine comportementale de l’Association canadienne de psychologie et présidente du Réseau canadien pour la promotion et le changement de comportements de santé (CanChange). Elle a reçu plusieurs subventions pour la formation en communication motivationnel.

Dr Bacon est professeur au département de sciences de l’exercice à l’Université Concordia à Montréal, professeur adjoint aux départements de médecine de l’Université McGill et de l’Université de Montréal, ainsi qu’aux départements de psychologie de l’UQAM et de l’Université Concordia. Il a obtenu de nombreuses subventions d’organisations comme Hypertension Canada, les Instituts nationaux de la santé aux États-Unis, la Société européenne de l’hypertension et la Société internationale de psychoneuroendocrinologie.